Accueil / A vos fourneaux / Conseils pratiques / Les couteaux yanagiba pour les sushi et sashimi

Les couteaux yanagiba pour les sushi et sashimi

Les couteaux figurent parmi les outils les plus utilisés en cuisine. Quel que soit le repas qu’on doit préparer, c’est rare qu’on n’use pas d’un couteau. Cet outil est primordial si on veut confectionner des sushis ou des sashimis. À travers cette rubrique, on saura comment choisir nos couteaux yanagiba idéals pour confectionner de beaux sushis.

Qu’est-ce qu’un couteau yanagiba ?

Un couteau japonais yanagiba est celui dont on utilise pour trancher les poissons. Il est aussi appelé couteau à sushi. L’apparence du couteau yanagiba est comme une feuille de saule. Il est long et aiguisé, seulement d’un côté. Sa lame est très rigide et on ne peut pas la fléchir. C’est pourquoi les couteaux yanagiba sont très pratiques et efficaces pour enlever les peaux de soles, ou des autres poissons.

Quels sont les atouts de l’usage d’un couteau yanagiba ?

Le fait d’utiliser un couteau yanagiba présente de nombreux avantages surtout pour les gens adeptes ou préparateurs de sushi. En effet, avec ce genre de couteau, on peut avoir des morceaux n’ayant pas la même surface des deux côtés. Ceci compte beaucoup lorsqu’on prépare les sushis. En effet, la partie tranchée avec la lame non aiguisée du couteau est très lisse. C’est pourquoi, les sushis glissent parfaitement dans la bouche. L’autre partie doit avoir une surface plutôt irrégulière. Cet aspect est très utile pour que le riz s’accroche au mieux au poisson.
Un autre atout de l’usage d’un couteau à sushi est le fait qu’on ne risque pas de gaspiller le poisson. On pourrait également avoir des tranches de poissons identiques. En un mot, on obtiendrait des sushis bien alignés, faciles à avaler.

Quels sont les critères pour choisir un couteau yanagiba ?

Pour choisir son couteau à sushi, il faut tenir compte de certains critères. Le premier est la longueur. Pour avoir de belles tranches de poisson, il faut opter pour un couteau avec une lame assez longue. Ainsi, on pourrait facilement découper en morceau un bloc de poisson.
Le deuxième critère de sélection est l’épaisseur de la lame. Il faut opter pour une lame mince. De ce fait, on ne serait pas tenté d’y exercer une force et on n’abimera pas les tranches de poisson.
Le galbe figure également parmi les critères à prendre en compte. Certains couteaux japonais présentent des faces creusées. Cela permet de détacher sans difficulté la partie tranchée une fois la coupe effectuée.
Si on veut acheter un couteau à sushi, il faut vérifier aussi ce qu’on appelle le kataba. Ceci est en rapport avec l’inclinaison du couteau. Pour une lame yanagiba, elle est inclinée seulement d’un côté. L’autre face de la lame est plate. Une telle structure permet à son utilisateur de contrôler l’angle de la lame. Ainsi, il pourra avoir des tranches fines.
Enfin, le dernier critère est la direction de la coupe. En général, avec un couteau ordinaire, on pousse la lame pour couper. Avec un couteau à sushi, il faut la tirer.

Bref, le couteau yanagiba est l’idéal si on veut obtenir de beaux sushis, faciles à avaler.

A propos de a.morel

Vérifiez également

A quoi sert un mixeur plongeant dans la cuisine ?

Un mixeur plongeant fait partie des appareils les plus couramment employés pour faire la cuisine. …