Accueil / A vos fourneaux / Conseils pratiques / Manger locavore : plus qu’une tendance, une nécessité

Manger locavore : plus qu’une tendance, une nécessité

Si le mot locavore ne vous dit rien, c’est pourtant une habitude alimentaire que vous mettez peut-être déjà en pratique dans votre vie quotidienne.

Qu’est-ce qu’être locavore ou manger locavore ?

Cette expression est composée du mot « local » et du suffixe –vore, qui vient du latin « voro » signifiant « avaler, dévorer ». Ainsi, être locavore, c’est fondamentalement manger local.

Par manger local, on entend privilégier des aliments issus de son territoire, c’est-à-dire produits et/ou transformés à proximité de chez soi.

Si à l’origine, manger français était déjà une démarche positive, le locavore pousse le mouvement plus loin, en encourageant les circuits les plus courts possibles.

Acheter ses produits au marché, chez des producteurs locaux dans un rayon réduit, par exemple 100km autour de chez soi.

Pourquoi opter pour le locavore ?

Le locavore a plusieurs objectifs. Au-delà de l’envie de manger sainement des produits frais, c’est surtout une façon d’encourager l’économie locale et les producteurs de proximité.

Acheter une salade directement chez le maraicher à côté de chez soi, c’est faire vivre son territoire, ses agriculteurs et également réduire l’impact environnemental de l’importation des marchandises dans son pays.

En dehors des marchés, de nombreux commerces proposent de plus en plus de produits régionaux. Que ce soit des épiceries ou des grandes surfaces, les rayons « produits de région » se développent ainsi que la mise en avant de fruits, légumes ou encore viandes du territoire.

Opter pour le locavore, c’est aussi se rapprocher de son terroir et garantir une traçabilité des produits simple et rigoureuse.

De plus en plus de communes optent également pour des démarches citoyennes dans la tendance locavore, en proposant des jardins partagés où les particuliers peuvent planter leurs propres légumes, ou récupérer leurs denrées directement.

Les restaurateurs et le locavore

Les restaurateurs et notamment les chefs ont bien compris que le locavore était un virage à adopter. C’est un secteur qui a d’ailleurs été précurseur dans ce domaine, puisque les établissements proposaient déjà des produits régionaux bien avant l’invention de l’expression locavore.

Travailler avec les artisans et producteurs de proximité est le meilleur moyen de mettre en avant le terroir de sa région, et ainsi son propre patrimoine gastronomique à travers sa carte.

  1. Martin, chef du restaurant traditionnel Ma Campagne à Angers, nous parle de son choix de cuisiner 100% locavore : « Quand on me demande si je cuisine et mange locavore, j’ai envie de dire que je fais ça depuis toujours. Cela a toujours été une évidence pour moi de travailler avec les producteurs qui m’entourent. Je fais une cuisine de terroir et donc travailler des produits du terroir est normal pour moi. Tout comme faire appel à des viticulteurs de l’Anjou, ou proposer à la carte des poissons de saisons et de Loire. »

Vous l’aurez compris, le locavore semble maintenant un engagement nécessaire plus qu’une simple tendance.

 

A propos de a.morel

Vérifiez également

Quelle cafetière à filtre électrique est faite pour vous ?

Malgré le succès des machines à café automatiques et des machines à expresso, nombreux sont …